Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome to my blog

La galère des RER

12 Février 2013 , Rédigé par Thibaut

La galère des RER

Alors qu'Europe 1 révélait hier que certains RER A ne s'arrêtaient tout simplement pas dans certaines gares (étrange que l'information ne soit révélée que maintenant d'ailleurs), je souhaitais revenir sur les problèmes des RER de la région parisienne.

Une gestion catastrophique des situations complexes

Tous les franciliens ont déjà été coincés dans une rame ou sur un quai par un "accident de voyageur". C'est bien triste, mais cela arrive malheureusement. La SNCF et la RATP ne peuvent rien y faire, mais leur gestion est tout simplement catastrophique. Quelque soit le lieu de l'accident (dans un tunnel ou dans des espaces où 4 voies sont disponibles), le trafic est interrompu pendant au minimum 45 minutes. Et ensuite, lorsqu'il reprend, c'est de façon progressive et la gêne peut se faire ressentir encore 4 heures après l'incidet.

Le pire est sans doute l'absence d'information du voyageur, qui ne sait même pas le moment de l'accident. Le conducteur va annoncer (et encore, il ne le fait pas toujours) qu'il y a eu un incident, sans aucune précision généralement. Impossible de savoir si l'accident vient de se produire et si le train va rester bloqué pendant 2 heures ou si l'incident s'est produit plusieurs heures avant. Aucune information non plus sur les éventuels moyens alternatifs de déplacement comme le métro ou les bus. Quand on attend sur un quai, il peut n'y avoir aucune annonce et il n'y a jamais d'agents qui viennent pour éventuellement trouver des solutions pour les personnes qui attendent.

La gestion du réseau

La ligne D du RER, qui centralise l'attention de ses usagers en ce moment, a vu sa fréquentation augmenter de 40% en 10 ans avec une augmentation du nombre de rames de...5%. On s'en rend bien compte quand on en est usager, il est parfois impossible de monter dans le train plusieurs stations avant l'arrivée sur Paris.

La ligne D détient également un triste record : 20% de trains annulés ou retardés. Et pour cause, cette ligne fonctionne à flux tendus. A savoir qu'il n'y a pas suffisamment de trains pour assurer l'ensemble des horaires et la maintenance. Dès qu'il y a un problème sur un train, il y a automatiquement un retard ou une suppression.

Mais l'attention des utilisateurs quotidiens de cette ligne se concentre surtout actuellement sur le projet du STIF de rendre tous les trains Melun-Paris omnibus jusqu'à Gare de Lyon, ce qui rajoute 4 arrêts supplémentaires et 15 minutes quotidienne de trajet.

Ce projet doit absolument être stoppé. Pas seulement parce que cette solution va impacter un grand nombre de personnes, mais également parce que les gares qui vont être desservies en plus sont loin d'être très fréquentées et surtout parce que les trains ne sont pas assez nombreux et il arrive souvent que des personnes ne puissent pas monter dans les trains.

Pour tous les usagers de cette ligne, vous pouvez signer cette pétition afin d'essayer de contrer ce projet.

Les franciliens le constatent au quotidien, les RER fonctionnent mal. Bien sur, la gestion est complexe, il s'agit de gérer des flux de millions de personnes chaque jour. Mais avec un réseau plus moderne, plus réactifs aux incidents et surtout plus proches des voyageurs, on pourrait certainement éviter de "sacrifier" tous les jours quelques milliers de passagers.

N'hésitez pas à signer la pétition, à partager cet article au plus grand nombre. N'hésitez pas à me rejoindre sur twitter. Et surtout, restez critique !

Partager cet article

Commenter cet article