Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome to my blog

Leçon n°1 (médias) : "oublier" une information

20 Mai 2013 , Rédigé par Thibaut Publié dans #Les leçons

Leçon n°1 bis : cat power !

Leçon n°1 bis : cat power !

La grande force des médias, chacun peut le constater, est de faire passer des informations devant d'autres, sans prendre en compte l'intérêt que peut porter le lectorat ou l'auditeur. L'idée pour les médias traditionnels est d'occulter certaines informations sans le dire, passer sous silence certains faits et mettre en avant des faits parfois futiles. C'est parti pour une leçon d'oubli en 2 étapes :

Etape n°1 : Mettre en avant des informations qui ne sont guère utiles. A titre d'exemple, on peut citer ces derniers jours tous les débats autour de la responsabilité des débordements de la place du Trocadéro. Bien entendu, ces évènements sont importants et les journalistes ne doivent pas occulter une telle information. Mais chercher la responsabilité des hommes politiques ou des dirigeants du club de foot n'a aucun intérêt. Les seuls responsables sont les casseurs.

Autre exemple, proche de mon propos de fond, l'actualité sur la réforme des retraites. On parle ici et là de l'augmentation de la durée de cotisation, du report de l'âge légal de départ à la retraite, voire pourquoi pas d'une hausse (encore) des taux de cotisations. Tout cela alors même que rien n'a été décidé, toutes les pistes étant envisagées. Pour le moment, le gouvernement n'est même pas à l'étape de la réflexion sur la réforme. Les médias, quant à eux, sont déjà en train de faire des hypothèses.

Etape n°2 : Ne pas relayer une information qui a pourtant son intérêt. Comme par exemple, le fait que les 10 experts chargés de mener les réflexions sur la politique à venir des retraites. Ces 10 "sages" doivent "identifier les différentes pistes de réformes". Mais ce que seuls des sites comme Agoravox ou sauvegardes retraites divulguent, c'est que tous ces experts sont bénéficiaires de régimes spéciaux. 4 font partie du Conseil d'Etat, 2 sont universitaires, deux membres de l'INSEE, l'inspecteur général des Affaires sociales ainsi que la DRH de La Poste. Est-ce que les français ne méritent pas cette information ? Ou peut être est-ce parce qu'ils risquent de comprendre les implications qu'on ne divulgue pas cette information ? Ils risqueraient de comprendre que ces "sages" ne vont certainement pas se couler eux-mêmes en réformant les régimes spéciaux dont ils sont les bénéficiaires.

Résultat : Et voilà, vous êtes maintenant un parfait journaliste. Vous savez comment remplir votre journal ou votre bulletin d'information avec plein de petites choses inutiles, tout en zappant d'autres informations beaucoup plus intéressantes. Faudrait tout de même pas trop vexer le gouvernement, il pourrait remettre en cause vos petits avantages fiscaux.

Inauguration d'un concept sur ce blog : les leçons. De temps à autre, je donnerais mon avis de cette façon, sur un ton un peu humoristique.

N'hésitez pas à commenter, à partager ce billet auprès de vos amis via les réseaux sociaux divers et variés. Vous pouvez également me rejoindre sur twitter (grâce à un petit bouton en haut à droite de la page, c'est magique vous verrez). ET FAITES DU BRUIT !

Partager cet article

Commenter cet article

Bloup 15/05/2013 21:53

Après, ceux qui suivent ces "médias traditionnels" ne s'intéressent pas réellement à l'actualité. Il leur faut du sensationnel, du spectaculaire et c'est ça qui est bien dommage...

Thibaut 16/05/2013 13:43

Ces médias traditionnels sont malheureusement les seuls relayés à la télévision et à la radio...